Les Profondeurs du Sensible

Éveil et ouverture des portes de la perception

Dans ce parcours, Jean-Yves Leloup nous invite à explorer les profondeurs du Réel, à travers ces portes de la perception que sont nos sens.

Nos sens ont sans cesse à être nettoyés ou purifiés de toutes les blessures ou mémoires qui les empêchent de voir le Réel, de le goûter, de l'entendre, de le toucher, de le respirer "tel qu'il est".

Que contient le parcours ?

  • Enseignements en vidéo

    20 temps d'enseignements (env. 15 min) pour ouvrir les portes de la perception

  • Méditations guidées

    16 temps de méditation guidée pour mettre en pratique et intégrer les enseignements.

Nous ne connaissons la réalité qu'à travers ce que nous sommes. Mais nous ignorons ce que nous sommes. Nous ignorons les instruments de perceptions à travers lesquels tout est connu, tout est perçu : l'écoute, la vue, le toucher, le goût et l'odorat. La réalité se réduit ou s'élargit à la mesure de ce que nous en percevons, d'où l'importance d'une guérison, d'une purification, d'une ouverture, de ces portes de la perception. La réalité nous apparaitra alors toute autre, plus vaste, plus profonde, infinie peut-être, "telle qu'elle est".

"La grande aventure, c'est la grande ouverture de tous nos sens à la présence infinie du Réel."

"Cette odyssée de la conscience à travers des sens purifiés, éveillés, ouverts, peut faire de nous des "rapprochés" du Réel. La vie nous révélera alors sa Saveur et son Sens."

À qui s'adresse ce parcours ?

Ce parcours s'adresse, à toutes celles et ceux désirant ne faire qu'un avec le Réel au coeur de toutes les réalités, à travers l'approfondissement de sa conscience sensorielle et sensible. C'est aussi un chemin de guérison qui peut être utile et nécessaire dans différentes formes de thérapie, pour tout·e thérapeute, soucieux·se de l'intégrité et de l'entièreté (corps, coeur, conscience) de celles et ceux qu'il·elle accompagne.

Programme

Les Profondeurs du Sensible

  • 2

    Enseignement

    • L'écoute

    • Chema, Écoute Israël

    • Conséquences thérapeutiques et éthiques de l'écoute

    • Méditation guidée

    • La vue

    • La croisée des regards

    • Méditation guidée

    • L'œil du Tétramorphe

    • Méditation guidée

    • Le toucher

    • Méditation guidée

    • Toucher ou ne pas toucher

    • Méditation guidée

    • Toucher ou être touché

    • Noli me tangere

    • Méditation guidée

    • Le goût

    • Méditation guidée

    • Le sel et la salive

    • Méditation guidée

    • L'odorat

    • Méditation guidée

    • Pathologie et perversion des sens

    • Nos sens ont-ils un Sens ?

    • Méditation guidée

    • S’ouvrir ou ne pas s’ouvrir ?

    • Le cœur et les portes de la perception

    • Méditation guidée

    • Sens augmentés, sens éveillés

    • La liturgie de tous les sens

    • Méditation guidée

Contribution financière

Le parcours est disponible en accès illimité au tarif de 150 euros jusqu'au 10 juillet (180 euros ensuite).

  • €150,00

    Paiement en 1 fois

    Acheter
  • 6 x €25,00

    Paiement en 6 fois sans frais

    Acheter
  • 10 x €15,00

    Paiement en 10 fois sans frais

    Acheter

Tarif réduit : 120 euros

Des accès à ce parcours sont réservés à un tarif réduit pour les personnes au chômage, allocataires de minima sociaux, étudiants ou personnes à faible revenu. 

Merci d'adresser votre demande de tarif réduit à l’adresse elearning@jeanyvesleloup.eu, en précisant la modalité de paiement que vous désirez (paiement en 1, 6 ou 10 fois).




Les revenus générés par vos contributions permettent de financer le développement  des Odyssées de la Conscience, en particulier la création de nouveaux parcours, la gestion du projet, la communication et la maintenance de la plateforme d’enseignement. 

Les bénéfices éventuels sont reversés au Fond Kairos Intercontinentale des Consciences pour financer des projets à visée non lucrative en lien avec l’éveil des consciences, comme la création du réseau Intercontinentale des Consciences.

Ce serait dommage de mourir sans avoir vu le "jour".

Ce serait dommage de mourir sans avoir connu ce qui, au coeur même de notre vie, n’est pas fait pour mourir.